OSE, et VIS !

Chaque pas d’audace te rend plus vivant-e

OSE (tes rêves). Et VIS !

Chaque pas d’AUDACE te rend plus VIVANT-E.

Si tu veux éviter la peur à tout prix, ce billet n’est pas pour toi.
Ce billet est pour toi si tu as un rêve, des rêves, des désirs profonds, que tu as peur, mais qu’au fond de toi, tu as envie d’oser.
Ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que la peur est ton alliée…

Le temps file. Ta vie file. Et tu ne sais pas où.

Tu as tellement d’activités, tellement d’obligations, de travail, tant de choses à faire « qui ne se feront pas toutes seules » que tu n’as même pas le temps de te poser la question.

Ce que tu sais, c’est que ce n’est pas de cette vie-là dont tu rêvais.
Oui, elle est bien remplie – trop remplie même – mais d’un quotidien finalement trop routinier qui ne te satisfait pas vraiment, qui ne te satisfait plus. Malgré tout ce que tu as, tout ce que tu fais, et tous les petits plaisirs que tu essaies d’y mettre, quand tu peux…

Si tu le pouvais, tu changerais bien de vie…

Tu te surprends à y penser parfois, mais tu remises tout ça très vite. Ce n’est pas possible !
Et puis, ce n’est peut-être pas vraiment ce que tu veux.

En fait, tu voudrais juste remettre de la fraîcheur dans ta vie, de la légèreté, de l’enthousiasme, du sens aussi, et quelques zestes de folie.
De la vie, tout simplement.
Avant qu’il ne soit trop tard.

Tu sais bien que pour ça, il faut que tu changes quelque chose, même une petite chose. Que si tu ne changes rien, rien ne changera.
Mais tu ne sais pas par quoi commencer.

Pourtant, tu sais au fond de toi ce qu’il te faudrait.
Tu sais au fond de toi ce qu’il faudrait éliminer de ta vie, ou ajouter.
Tu sais ce qui te rend heureux-se, ce qui t’anime, ce qui te met en joie, ce qui emplit ton cœur.
Mais tu ne le fais pas. Tu ne franchis pas le pas. Tu n’oses pas.
Ou tu te trouves des excuses, c’est la même chose.

Si je peux t’en parler, c’est que je suis – suffisamment – passée par là !
Et que j’ai décidé que c’était fini.
J’ai décidé d’oser ce qui de nouveau m’appelle, d’oser ce qui me fait en-vie.
Malgré ma peur. Avec ma peur.
Parce qu’elle est – aussi – mon guide.

Parce que derrière toute peur, il y a un désir.
Au fond de moi, ce que je veux le plus, est ce qui me fait le plus peur.
S’il n’y avait pas d’enjeu, il n’y aurait pas de peur !

La peur est un appel à se retrouver.
Si j’ai peur, c’est que je suis au bon endroit.
Si tu as peur, c’est que tu es au bon endroit.
La peur t’indique où poser le prochain pas.
Au-delà de la peur, il y a TOI, le vrai TOI.
Mais pour cela il faut… sauter le pas.

Sauter le pas…

C’est là généralement que tout s’arrête, que tout se bloque, que 1000 excuses apparaissent, que ce pas devienne une montagne !

Et que la peur l’emporte…

 

 

SAUTER LE PAS, ENSEMBLE.

Je te propose de sauter les premiers pas ensemble et de te donner les bases pour continuer seul-e en toute facilité, avec enthousiasme et légèreté.

  • 1 mois d’accompagnement en groupe
  • 3 nouveaux exercices progressifs par semaine
  • 1 mini-routine quotidienne à appliquer pour la suite
  • + d’autres techniques et exercices en bonus
  • 1 groupe privé Facebook

Bienvenue dans : #JUMP !

#JUMP, c’est le programme pour ENFIN sauter le pas, pour ENFIN oser aller vers tes rêves, pour ENFIN passer à l’action et vivre une vie plus épanouissante, plus vivant-e.

Pas besoin de sauter dans le vide ou de tout chambouler d’un coup. Non, le programme s’adapte à Ta vie, Tes élans, Tes désirs, et à Tes peurs, tout en douceur.

Avec ce programme, tu apprends à apprivoiser tes peurs pour aller au-delà, à la rencontre de TOI.

LES GRANDS AXES

SEMAINE 1 : Tu définis ce vers quoi tu veux aller, ton premier challenge et la raison profonde qui te pousse vers cela.

SEMAINE 2 : Tu regardes tes peurs en face, tu les apprivoises et tu fais… ton premier pas. Yesss !

SEMAINE 3 : Tu intègres déjà ce vers quoi tu veux aller dans ta vie quotidienne, pas après pas.

SEMAINE 4 : Tu ancres le changement en toi.

A la fin de ce mois, tu as tous les outils nécessaires pour continuer sur ta lancée en toute autonomie. Ou aller vers d’autres rêves. Une fois que tu sais apprivoiser tes peurs, le principe est toujours le même 🙂

OSE (tes rêves). Et VIS !

Prochain départ : le 1er avril 2018
Ton investissement : seulement 67 € (prix spécial lancement)

 

J’ai hâte d’embarquer dans cette aventure avec toi !

Clique sur le bouton ci-dessous pour prendre le prochain départ :

Concrètement, comment ça se passe ?

3 exercices par semaine

Je t’envoie 3 exercices par semaine (lundi – mercredi – vendredi) directement dans ta boite mail, pendant les 3 premières semaines.
Les exercices sont simples, rapides (15 à 30 minutes grand maximum) et très divers : réflexion, écriture, imagination / visualisation, techniques énergétiques simples, intuition…

Dès la fin de la deuxième semaine, tu franchis le premier pas. Puis d’autres la semaine suivante, à la suite de chaque exercice. Grands pas ou petits pas, peu importe, à ton rythme.

La dernière semaine est consacrée à ancrer le changement en toi, la confiance et l’enthousiasme pour faciliter la poursuite du chemin commencé. Pour cela, je t’envoie une mini-routine quotidienne à instaurer, avec différentes options pour que tu puisses choisir celle qui te convient le mieux.

 

En bonus

Tu recevras également en bonus toute une panoplie d’autres techniques et exercices pour :

  • te débloquer quand tu es coincée-e
  • te permettre de dépasser tes peurs
  • te remettre à l’action quand tu procrastines
  • alimenter la foi que tu vas y arriver

 

Un groupe facebook privé

En plus des emails, j’ouvre un groupe facebook privé où tu peux poster tes avancées, tes difficultés. Le but de ce groupe est d’apporter une motivation quotidienne, une entraide mutuelle. Tu verras, c’est extrêmement porteur. J’y passerai tous les jours afin de voir où tu en es.
Tu pourras également m’envoyer tes avancées par mail si tu préfères.

 

Durée du programme

Attention ! Je ne resterai disponible pour toi que le temps de la durée du programme, soit 1 mois. Ceci parce que cela coïncidera avec mon départ vers ma nouvelle vie nomade, mais aussi pour te stimuler à avancer dans le rythme prévu, un rythme propice à la création d’enthousiasme et de nouvelles habitudes nécessaires au changement. Soit dit en passant, le rythme est hyper cool (en moyenne 15 mn par jour, et pas forcément tous les jours) et, si jamais tu devais ralentir pour x raison, le groupe facebook lui reste ouvert.

Et après ?

En fait, au bout de ce mois (et certainement même déjà avant), tu n’auras plus besoin de moi. Le plus difficile est ce fameux premier pas à franchir, et avec le programme, tu l’auras fait. En milieu de programme même, ce qui te laisse ensuite encore deux semaines avec moi pour intégrer le changement, pour faire les pas suivants, prendre les bonnes habitudes et insuffler l’enthousiasme nécessaire pour continuer sur ta lancée.

Au bout de ce mois, je sais que tu seras super fier-e d’avoir franchi ce pas, d’avoir osé. Et puis finalement, tu te rendras compte que ce n’était pas si difficile que ça, en tout cas bien moins que ce que tu avais imaginé. Et une fois que tu auras montré cela à ton égo – lui qui a en horreur le moindre changement et qui appuie sur le bouton « peur » à chaque fois que tu veux changer la moindre chose – il te laissera bien plus facilement sauter les prochains pas.

Tu seras alors, pour les autres – collègues, amis, proches, enfants… – celui ou celle qui ose, celui ou celle qui va vers la vie de ses rêves. Celui ou celle que l’on admire, celui ou celle qui inspire…

Est-ce que ce programme est pour moi ?

Ce programme en ligne n’est pas pour toi si :

  • Tu n’as aucune idée de ce que tu veux vraiment, de vers où tu veux aller. Si tu as une idée vague, c’est ok. Si tu n’as aucune idée, je t’invite à répondre d’abord à ces 7 questions : http://terranomadis.com/7-questions-inscription/
  • Tu n’es pas prêt-e à investir 15 minutes (quasi) quotidiennes pour aller vers tes rêves, pendant la durée du programme mais certainement aussi après.
  • Tu préfères ne rien savoir de tes peurs, encore moins les regarder en face ni devoir aller au-delà (même s’il s’agit juste d’un tout petit pas). Parce que, même si je t’apprends à apprivoiser ta peur et que je t’accompagne, c’est toi qui devras quand même le sauter ce pas.

 

Ce programme en ligne est pour toi si :

  • Ta vie ne te satisfait plus, ou pas vraiment. Tu sais ce qu’il te faudrait changer, ce que tu voudrais changer, mais tu ne le fais pas.
  • Au fond de toi, tu as une profonde envie de sauter le pas mais seul-e, tu n’y arrives pas.
  • Tu sens qu’en étant accompagné-e, soutenu-e, stimulé-e, tu pourrais le faire.
  • Tu es prêt-e à faire de la place (même une mini-place) dans ta vie actuelle à ce que tu veux vraiment, ce qui te porte, ce qui te rend vivant-e, dès maintenant, sans plus attendre un hypothétique jour où tu auras peut-être le temps.

Qui je suis ?

Je m’appelle Christine Desgranges (alias Christine Des Sables sur facebook) et je recommence ma vie à zéro en gros tous les 12 ans. Pourquoi 12 ans ? Je n’en sais rien, mais je vois que c’est un nombre qui me suit…

J’ai d’abord été enseignante pendant 12 ans en France puis, suite à un coup de foudre pour le désert, j’ai tout quitté, seule, pour m’installer à Douz (!!!), une oasis tunisienne au pied du Sahara où j’ai ouvert une agence de voyages. J’y suis restée… 12 ans avant de me poser juste un peu plus loin, à Djerba.

Djerba, j’y suis depuis 3 ans et je repars, déjà. Peut-être que j’avais besoin de cette pause. Peut-être aussi (certainement) que je freinais, que je reculais, ce qui était pourtant évident au fond de moi. Ce fameux pas, à sauter…

Ce programme que j’ai créé, je l’ai à l’origine créé pour moi, pour franchir le premier pas, le plus difficile, celui qu’on retarde, qu’on n’ose pas. Et c’est parce que je sais combien seul-e sur ce chemin, c’est difficile, que je l’ai ouvert à tous ceux qui, comme moi, veulent oser ce premier pas.

Ce pas, je l’ai enfin sauté, en début d’année et je repars pour une nouvelle vie, début mai. Je quitte Djerba pour appliquer ce que j’ai appris ici : devenir nomade.

Parce que les jambes me démangent, que j’ai envie d’ailleurs, de nouveau, d’autre.
Parce que je me suis laissée peu à peu me mouler dans une espèce de confort qui m’endort.
Parce que je ressens un besoin fou de m’alléger de tout ce qui m’encombre, de partir en laissant tout, ou presque. En ne gardant que le nécessaire, mon nécessaire : quelques vêtements, quelques affaires de toilettes, quelques livres, mon ordinateur.
Parce que je veux passer du temps avec les gens que j’aime et que je ne vois plus parce qu’ils sont disséminés un peu partout.
Parce que quelque chose m’appelle. Je ne sais pas quoi. Peu importe. Je pars, pour voir…

Je serais vraiment heureuse que tu fasses un bout de chemin avec moi.
Avec amour,
Christine

Je crois que tout le monde devrait suivre ce programme, à tout âge, que tout le monde devrait investir un minimum (et même un maximum) de son temps à ce qui le rend vivant. Il y aurait beaucoup plus de sourires sur les visages, et d’étoiles dans les yeux…

Honnêtement, y a-t-il une chose plus urgente à faire que de faire ce qui te remplit de vie, de joie ?

Imagine-toi à 80 ans, te retournant sur ta vie. Que penseras-tu de tout ce temps passé à courir partout au lieu de l’avoir passé à ce qui était essentiel pour toi ?

« La vie, c’est le truc qui se passe quand t’es occupé à faire autre chose », disait si justement John Lennon…

Christine

Questions / Réponses

Un programme complètement en ligne, n'est-ce pas que du vent ?

Pour avoir testé les ateliers en présentiel et les ateliers en ligne, je peux te confirmer que non, ce n’est pas du vent ! Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Et le gros avantage de l’atelier en ligne (hors le fait que cela évite les déplacements, les hébergements en sus, et tous les coûts qui vont avec), c’est que tu peux le suivre à ton rythme, tu peux l’implanter dans ton quotidien, revenir dessus. Le groupe facebook ne sera ouvert que le temps du programme, mais tout le contenu du programme te reste accessible à vie et tu pourras le reprendre à chaque fois que le besoin se fait sentir. On ressort des ateliers en présentiel tout enthousiaste, plein d’élan mais une fois chez soi, combien mettent réellement en place dans leur vie ce qu’ils viennent d’apprendre…

L’inconvénient du tout en ligne, c’est qu’on ne se voit pas, physiquement, et c’est vrai que ça a aussi son importance. Mais le groupe privé facebook permet aussi de se sentir proches les uns des autres et remplace, un peu, cette intimité porteuse du groupe.

Je n'ai pas envie de dévoiler mes états d'âmes à des inconnus, et encore moins sur facebook.

 

 

Je le comprends tout à fait. C’est aussi ce que je me suis dit la première fois que j’ai suivi un tel programme en ligne. Et finalement, j’ai osé et cela m’a beaucoup apporté. J’y ai trouvé une très grande bienveillance, un réel partage et j’en ai même gardé des amis. le groupe facebook est un grand plus, je te conseille vraiment d’essayer, quitte à te créer une fausse identité juste pour le programme.
Si tu préfères toutefois rester plus discrète, tu pourras me faire part de tes avancées par mail ou même avancer seul-e sans avoir besoin de partager quoi que ce soit. Ce qui ne t’empêchera pas d’avoir accès au groupe et de suivre les avancées des autres si tu le souhaites.

C'est comme le reste, je vais commencer et j'abandonnerai en cours de route...

 

Le problème de l’enthousiasme du début qui retombe comme un soufflet, je connais ! C’est pour ça que j’ai construit un programme court, nécessitant peu de temps quotidien, et ciblé sur l’efficacité. C’est pour ça que je te propose de suivre ce programme en petit groupe, avec son effet porteur et bienveillant. C’est pour ça qu’il y aura un espace d’échanges et de partages, où je pourrai accompagner tes avancées, où chacun pourra suivre et encourager l’autre. Tout est fait pour que tu ailles jusqu’au bout. Et que tu continues, ensuite !

Plus tard peut-être mais là, c'est pas le moment.

 

Seul-e toi peut savoir quand c’est le moment. C’est vrai que, très souvent, on préfère rester dans quelque chose qui ne nous convient qu’à moitié alors qu’on sait que, avec juste un petit effort, on pourrait avoir beaucoup mieux après. C’est vrai que, très souvent, c’est parce qu’on tombe malade, qu’on souffre ou qu’on subit une épreuve qu’on se décide enfin à faire ce petit effort, à sortir de notre zone de confort (ou plutôt de non-confort d’ailleurs) – et que notre vie s’en trouve transformée, en bien mieux. Alors, tu peux attendre ce moment, laisser la vie décider pour toi, ou décider de prendre ton bonheur en main, dès maintenant 😃

C'est le moment pour toi !

On commence dimanche 1er avril (non, ce n’est pas une blague !) et je ne sais pas encore si et quand je referai ce programme.

Clique sur le bouton ci-dessous pour ne pas manquer le départ

Tu hésites, ou tu as d’autres questions ?

Pin It on Pinterest