J’ai testé TaKeTiNa pour vous !
Non, ce n’est pas vrai 😄 En fait, j’ai testé TaKeTiNa pour moi. Et je suis complètement emballée ! Alors je ne pouvais pas ne pas t’en parler !

Tu connais TaKeTiNa ?
Moi non plus, avant de m’y inscrire.
TaKeTiNa, c’est une histoire de mouvements en rythme tribal, primordial, que nous avons tous en nous. TaKeTiNa allie musique, danse et chant de façon à apporter présence, fluidité et lâcher-prise. Ça a les effets de la méditation profonde, mais en s’amusant. Et ça marche !

Dès le premier soir, je suis rentrée du stage complètement zen sur le siège arrière de la moto. La moto, c’est pas trop mon truc. En tant que passagère, je passe mon temps à me tortiller pour voir ce qui se passe devant, pour contrôler, comme si j’allais pouvoir freiner ou faire quoi que ce soit au cas où ! Et là, plus aucun besoin de contrôler quoi que ce soit, de regarder devant, je me laissais complètement porter. Mieux : sans voir la route, je “savais”, je sentais, j’étais capable d’anticiper les virages, les bosses. Impressionnant pour qui me connait !

Le deuxième soir, pire : j’étais dans un état total de zénitude, au bord de la béatitude. Chacun vaquait à ses occupations ou discussions autour de moi, j’observais tout cela, et tout était JUSTE et PARFAIT. Aucun besoin de faire quoi que ce soit, aucun besoin de parler. J’étais juste “ici & maintenant” et cela suffisait.
Avec l’ami qui m’accompagnait, nous sommes rentrés à pied. 40 mn de marche dans Paris. Les pieds criblés d’ampoules pour moi à cause d’une longue marche la veille avec des chaussures non adaptées. J’avais mal et c’était complètement ok ! Lâcher prise total sur la douleur. J’étais tellement dans la zénitude que j’ai même regardé un match de foot – entier !!!

Et tout cela rien qu’en faisant quelques mouvements hyper simples (style faire un pas de côté, claquer des mains) et en chantant quelques sons hyper simples (style Ta Ke Ti Na) sur un rythme hyper simple de percussion.

Là où ça se complique, c’est qu’il faut tout faire ensemble ! Enfin sauf la musique, jouée par les maîtres de stage.
Mais c’est justement le fait de faire tout cela ensemble qui oblige à rester concentré, présent à ce que l’on fait, même si le rythme et les mouvements sont toujours les mêmes.
Ce qui est fou, c’est que ça a beau être hyper basique, ce n’est pas du tout évident. Même une fois lancé, il y a toujours un moment où on perd le rythme. Par manque de concentration… ou par excès de vouloir bien faire…

C’est là où le lâcher-prise intervient.
C’est quand on VEUT y arriver qu’on n’y arrive plus.
C’est quand on lâche prise qu’on y arrive.

Cela ne se vérifie pas qu’avec TaKeTiNa. C’est la même chose quand on cherche le mot qu’on a sur le bout de la langue, qu’on cherche les clés qu’on ne voit pas alors qu’elles sont devant notre nez.
Mais avec TaKeTiNa, c’est constant pendant 3 jours.
Pas d’autre choix que de lâcher prise. Pas d’autre choix que de lâcher l’ego et le mental. Tout est fait pour nous inviter à cela. Et, peu à peu, à laisser autre chose de beaucoup plus présent, de beaucoup plus fluide, émerger.

C’est grâce à ce stage que je me suis enfin sentie posée après plusieurs mois d’entre-deux.
C’est grâce à ce stage que l’envie de reprendre la plume est revenue.
Deux semaines après, la béatitude s’est envolée mais je me sens encore bien posée, plus présente, plus ouverte à ce qui est. Et dès que quelque chose coince, que le “JE VEUX” reprend du service, les sons Ta Ke Ti Na me reviennent à l’oreille et je lâche alors prise, le sourire aux lèvres…

Si tu as l’occasion de tester, je ne peux que t’inciter à y aller.
Si on te propose d’essayer seulement la première demi-journée, fais-le et va au-delà, continue le stage jusqu’au bout, même si ça te parait difficile, même si tu penses que ce n’est pas pour toi, même si tu es frustré-e ou en colère contre toi-même de ne pas y arriver.
Et surtout si ça te parait difficile, surtout si tu penses que ce n’est pas pour toi, surtout si tu es frustré-e ou en colère contre toi-même de ne pas y arriver. Le véritable lâcher-prise, celui qui va durer, est au bout des deux jours suivants.

Si tu veux en savoir plus sur TaKeTiNa et/ou être tenu-e au courant des prochains stages, je t’invite à cliquer sur ce lien (il y a aussi des vidéos) : https://www.lerythme.fr/ateliers/taketina/
Comme TaKeTiNa n’est pas encore très connu en France, c’est fort possible qu’on s’y retrouve un jour 🙂

Et pour un retour en BD sur le stage que j’ai effectué, c’est par ici : http://conscience-quantique.com/retour-de-taketina-a-paris/

Tu es mon meilleur réseau social ! Si tu aimes, like et partage. Merci <3

Pin It on Pinterest